FORUM OFFICIEL DE DORIAN GRAY
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview de Dorian Gray (27 mai 2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphanie
Admin
Admin
avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 11/02/2008
Localisation : Suisse

MessageSujet: Interview de Dorian Gray (27 mai 2009)   Jeu 28 Mai - 9:30

A l'aube de sa première date en France le 18 juin prochain, Dorian Gray répond sans langue de bois aux questions de Benoît de la page "Dates de concerts / Spectacles" sur MySpace.

Source: http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=310860664&blogId=491404272


Mercredi 27 mai 2009

INTERVIEW de DORIAN GRAY

Hiver 2008. Je tombe par hasard sur la page de Dorian Gray. Et là, c’est le choc. Un univers musical hors du commun pour une voix non moins exceptionnelle. Une vraie claque. Je contacte aussitôt l’artiste pour lui proposer une interview et, quelques jours plus tard, notre entretien relatif à l’album « Hurt by the moon» est publié sur myspace.

Près d’un an plus tard, à l’occasion de la préparation de son nouvel album qui sera très certainement intitulé « we never change » (album en cours d’enregistrement), Dorian a accepté de se révéler un peu plus. Et de nous parler de ses tourments; de ses blessures.
2009 est une année importante pour Dorian : un nouvel album, comme je viens de le souligner, mais aussi un concert parisien (le 18 Juin) en guise de présentation au public français.
Petite discussion, à bâtons rompus, avec celui qui a découvert et formé l’immense star qu’est devenue Duffy.

Benoît


Dates de Concerts/Spectacles (DCS): Ton nouvel album s'appelle "we never change". Pourquoi ce titre?

Dorian Gray (DG): C'est un titre provisoire mais que je persiste à aimer; au fond - à l'instar d'une voiture, si j'ose la comparaison - nous naissons avec un moteur et une marque de fabrique. Ensuite il est possible de rôder ce moteur du mieux possible, de le soigner, le l'huiler mais la carrosserie et la plupart des pièces vont se dégrader au contact du temps. En revanche il est impossible - voir ridicule d'essayer - de mettre un moteur de 2 CV dans une Ferrari et inversement; ce qui reste de chacune de ces voitures à la fin de leurs vies c'est la base, le moteur, les fondements...We Never Change...

DCS : pourtant, un cœur de pierre peut devenir au fil de sa vie un cœur d’ange. Et inversement.

DG : En une vie les changements sont fréquents et pour certains ils sont drastiques, ce fut le cas pour moi à deux ou trois reprises. J'aime l'idée de la résilience de Boris Cyrulnik mais ma constitution émotionnelle maniaco-dépressive me pousse souvent vers les émotions morbides; souvent elles rendent plus créatif par leur caractère mélancolique. Il est plus évident de transformer un coeur pur en coeur de pierre à force de déceptions que le contraire; l'inverse demande des efforts quasi surhumains...

DCS: Bien que d'origine américaine, tu maitrises particulièrement bien le français. Pourquoi alors ne pas écrire plus de titres en français?

DG: Quand on a appris la musique à travers le prisme anglo-saxon il est très difficile d'adhérer à la manière francophone d'aborder la chose, je m'explique: Les anglo-saxons considèrent la musique comme telle; "MUSIQUE", des notes, des harmonies qui sont perceptibles avant même la naissance (Haptonomie). Un être humain tout neuf ressentira une mélodie bien avant de comprendre les paroles; un texte fait appel à l'apprentissage, la connaissance et la culture propre à chaque pays. En France on parle avant tout d'un texte pour souvent oublier que, sans le choix d'une mélodie forte ce texte restera mort. A mon sens un texte est très secondaire ce qui ne veut pas dire sans importance; il est secondaire dans la hiérarchie de l'apprentissage de la vie et des émotions. Une chanson se reconnait de loin, se fredonne et s'adapte d'un pays à l'autre en raison de sa mélodie et non de ses paroles. "Comme d'habitude" est devenu "My Way" en raison de la force de son air, les paroles ont été totalement changées par Paul Anka. Enfin, je me sers de ma voix comme d'un instrument et non comme porte texte en le parlant à moitié; la voix est l'instrument le plus directement rattaché à nos émotions, la voix parle et chante d'elle-même...

DCS : Cet avis rejoint celui de Louis Bertignac qui affirme que la musique prime et est essentielle par rapport au texte qu’il juge secondaire. L’écrit au service de la mélodie en quelque sorte. Il faut reconnaitre que c’est d’ailleurs bien souvent elle qui « oriente » la genèse des textes. A ce sujet, Dorian, peux-tu nous parler de tes sources d'inspiration pour ce nouvel album? Est-ce toujours marqué par le fantôme de ton amour perdu?

DG: J'ai écrit la somme de près de 4 albums depuis la fin de la première version de Hurt By The Moon réalisée à compte d'auteur début 2006. J'ai évidemment décliné ce genre de sentiments en des sentiments un peu plus universels mais certes basés sur la perte sentimentale et la peur du "vide" (en mars 2008 j'ai perdu ma grand-maman, source d'inspiration, à laquelle je dois mon amour de la musique). Il est indéniable que Hurt By The Moon et la musique en général est une thérapie très probante; toutefois j'ai endossé par la suite et quelques temps le rôle de l'autre dans les relations houleuses et toxiques...je vous laisse méditer cela.

DCS : une nouvelle déchirure pour toi que d’avoir fait souffrir à ton tour ?

DG : Oui, on se demande parfois s'il est plus difficile de souffrir ou de faire souffrir? Le grand classique humain au sein des émotions c'est de faire payer à une personne étrangère à ses blessures le mal qu'une autre nous a fait. La pathologie de la blessure narcissique; on peut également attribuer ces souffrance mutuelles à une autre pathologie que l'on nomme savamment la compulsion de répétition.

DCS: Pour ce nouvel opus, as-tu conservé la même équipe ou bien t'es-tu entouré de nouveaux collaborateurs?

DG: Il n'y a pas à proprement parler un nouvel opus, il y a une série de nouvelles chansons que j'essaie de faire coïncider en un futur album. J'ai perdu le soutien de mes producteurs pour la suite et ai tout enregistré seul à l'instar de la 1ère version du 1er album; donc back to...the beginning!

DCS : Fort heureusement, d’autres personnes croient profondément en ton talent et il doit être réconfortant de se sentir soutenu par David Hallyday (qui t’a contacté pour te proposer d’être ton batteur !) ou encore par un célèbre animateur. Parle-nous justement de cette rencontre avec Ray Cokes.

DG: David m'a beaucoup apporté après avoir eu un flash total sur mes chansons; de toutes mes rencontres il reste l'être et l'artiste le plus proche de ma conception de la musique, je me réjouis tout le temps de le voir et de déconner avec lui. En raison de son hyper activité - semblable à la mienne - notre collaboration s'est résumée à quelques concerts à ce jour. En ce qui concerne Ray Cokes, j'ai fait une simple demande d'amitié virtuelle sur Facebook; tout en m'acceptant, ce dernier m'a envoyé un email après être allé écouter mon travail sur MySpace! Ce mail m'a paru faux tellement il était élogieux et exceptionnel selon monsieur Cokes (mon héro télé de jeunesse sur MTV Europe): "D'habitude je n'aime rien de ce que j'entends mais là j'aimerais que tu viennes dans ma prochaine émission sur France 4"!!!

DCS: Une autre personne a beaucoup compté pour toi. J'aimerais que tu nous dises quelques mots sur ces liens si forts qui t'unissaient à ta grand-mère.

DG: Un lien irrépressible et de sang, un lien bien plus fort qu'avec ma propre mère qui m'a tout simplement rejeté il y a longtemps déjà. Perdre ma grand-mère c'était perdre cette union sacrée à laquelle certains font référence avec leur mère.

DCS: crois-tu à la vie après la mort?

DG: Je n'aime pas le verbe croire, je lui préfère le verbe "douter", "ressentir" ou encore le verbe "agir", croire est un était oisif qui ne me correspond pas. Le doute reste l'état d'humilité le plus absolu pour des poussières comme nous autres êtres humains le sommes; je reste choqué devant les vérités qu'assènent les ouvrages religieux - souvent éculés - depuis des siècles. Le doute me fait avancer, il me fait créer; le désespoir de l'inconnu(e) est très productif et il pousse à vouloir comprendre. Chaque jour qui se lève offre la possibilité d'une nouvelle quête, quand on ne déclare pas savoir "la vérité"; il n'y a que sa propre vérité qui soit légitime...à mon humble avis.

DCS: Il y a quelques années, tu découvrais Duffy avec qui tu as écris une cinquantaine de titres. Votre groupe, "Soulego", était voué à un beau parcours musical. Malheureusement, Duffy décida tout à coup de mener une suite de carrière en solo.

DG: C'est exact.

DCS: Pourquoi te refuses-tu à commercialiser ces chansons dont tu es le producteur? C'est une sacré manne financière qui reste en sommeil...D'autant que les fans de Duffy ne se privent pas pour en faire eux-mêmes des copies collectors...

DG: Je suis loin de refuser de commercialiser ce travail. Soulego reste au fond de mon cœur avec des contraintes qui sont aujourd'hui dictées d'en haut et qui musèlent toute cette créativité! C'est tellement rageant et difficile à vivre que je pourrais en tomber malade, cela me rend presque fou; le jour où ces dizaines de chansons seront connues du grand public il y aura de quoi réellement s'extasier...

DCS : As-tu actuellement des projets de collaborations avec d’autres artistes (en tant qu’auteur-compositeur par exemple) ou te concentres-tu pour l’instant spécifiquement sur ta propre carrière ?

DG : J'ai toutes les semaines une ou plusieurs demandes de collaboration au travers d'Internet; j'avoue qu'à l'instar de Ray Cokes je suis rarement sur le c.. quand j'entends ce que j'entends! Les rares artistes qui percent ma carapace artistique sont plus volontiers anglosaxons; sauf récemment avec la jeune chanteuse niçoise Nano découverte sur MySpace! Le flash fut mutuel et il est question d'une collaboration sous forme de duo, une première pour moi même si rien n'est encore signé. Le projet Nano n'est pas simplement le fait d'une chanteuse de talent mais d'une logique artistique imparable, cohérente; il y a derrière les chansons un compositeur de talent rare, pour moi tout part de là, les bonnes chansons!

DCS: Je sais combien il t'importe de faire connaitre ta musique au public français. A ce titre, ton concert parisien du 18 Juin te tient évidemment à cœur.

DG: C'est une date très importante et qui vient enfin venger l'annulation brutale de la 1ère partie de David Hallyday à la Cigale en mars 2008 par Universal! N'étant pas un artiste maison ils ont décidé de mon sort sans préavis... C'est l'occasion unique de me présenter au public français seul au piano et surtout grâce au concours du fou génial Oscar Sisto qui croit - lui aussi - à ma musique!

DCS: Comment peut-on faire pour réserver une place et avoir le bonheur de t'écouter en live?

DG: En appelant le Studio 77 (Académie Oscar Sisto) au 09.52.44.06.57 et/ou en prenant le risque de venir spontanément à 20h00 au 77 de la rue de Montreuil dans le 12ème à Paris le 18 juin prochain!

Voici le lien le plus important pour que les gens s'inscrivent au concert du 18 juin à Paris (à condition d'avoir Facebook):

http://www.facebook.com/event.php?eid=84656821894&ref=ts

DCS : Merci Dorian.
Revenir en haut Aller en bas
Sandra
Admin
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 07/06/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Interview de Dorian Gray (27 mai 2009)   Ven 29 Mai - 2:10

Merci Steph d'avoir mis cette super interview, je la trouve vraiment bien, j'adore les réponses et ses idées très arretées sur chaque sujet, à moitiée entre le scientifique et l'irrationnel, j'aime Smile

bisouuux

_________________
Dorian Gray's music: The reason I love....
Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Dorian Gray (27 mai 2009)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TATIANA THUMBTZEN]
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» ITW SQUEALER HELLFEST 2009 par METAL MAD TV
» Paris Match n°3123 du 26 mars 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DORIAN GRAY :: Discussions 100% Dorian-
Sauter vers: